fbpx

L’Histoire de la Ferme Brandt Arbogast

Agnès Brandt vous présente la Ferme Brandt Arbogast à Harthouse

Horticultrice de formation, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises horticoles et arboricoles où j’ai effectué de la taille d’arbres, plantations, … ainsi que de la vente d’arbres, buissons et autres verdures en magasin.

En 1996, mon père décide de prendre sa retraite d’agriculteur.

Sur son exploitation on y produisait principalement du lait, des céréales et quelques ares d’asperges.

Après de mûres réflexions et le consentement de mon mari, j’ai repris l’exploitation agricole familiale. Il a fallu réorganiser toute l’activité. L’étable s’est transformée en écurie pour accueillir des chevaux en pension.

L’aventure était sur le point de commencer, mais il me fallait encore régler quelques détails… 

Comment allais-je développer mon exploitation ? Un jour, j’ai eu l’opportunité de rencontrer les myrtilles ! Ce fruit rouge me parlait et j’ai accroché de suite.

 

Myrtilles, bleuets, brimbelles : mais quel est le terme exact à utiliser ?

Dans mon cas, ce serait plutôt myrtilles de culture.

En 1998, je plante mes premiers arbustes : myrtilliers.  3 variétés de myrtilles à l’origine. De nos jours, il y a 9 variétés de myrtilles de culture. Non, ce ne sont ni bleuets ni brimbelles mais bien des myrtilles de culture.

Au fur et à mesure de l’évolution de la demande, la plantation s’est agrandit. De plus en plus de personnes ont pu constater les vertus de la myrtille : peu calorique, apport en vitamines et spécialement en C – E ainsi que ses différentes utilisations culinaires.

Nous avons rajouté à proximité des myrtilles d’autres fruits rouges comme : groseilles, cassis, mûres.

Nous avons donc décidé de nous spécialiser dans la production des autres fruits rouges : myrtilles, cassis, groseilles, mûres. Mais ces fruits rouges sont des productions estivales ?

Il a fallu que je développe davantage la production d’asperges pour pérenniser l’exploitation. Des buttes protègent les asperges. La production des asperges blanches typique de l’Alsace, dure environ 8 à 10 semaines, d’avril à début voire mi-juin. La productivité dépend en majeure partie de la météo. Une année la récolte sera plus importante, l’autre année elle peut être quasiment nulle. L’asperge vit en fonction du soleil, de la pluie, du froid et de la chaleur. Nous essayons bien de couvrir notre aspergeraie avec des paillages mais cela ne fonctionne pas toujours aussi bien que souhaité.

Nous commercialisons notre production d’asperges directement à la ferme ou sur nos marchés locaux (Strasbourg-Neudorf, Saverne et Haguenau) en botte de 1kg, ½ botte, asperges courtes, pointes d’asperges,…

La récolte est faite manuellement. Uniquement, une petite assistance technique est possible pour le transport des corbeilles, la levée des paillages de protection des buttes. C’est toujours l’œil humain qui détecte l’asperge. Cette production est gourmande en main d’œuvre. C’est pourquoi j’ai développé la valorisation de la totalité des asperges : 1er choix, 2ème choix, … 

 

Le printemps et l’été sont occupés. Mais comment occuper mes journées hivernales ? J’ai alors décidé de faire évoluer mes ventes aux marchés il y a une dizaine d’années.

Tout d’abord, avec l’aide de mamie Angèle, j’ai confectionné des confitures puis se rajoutèrent les muffins aux myrtilles,…. Puis nous nous sommes mis à cuisiner des soupes, de bonnes soupes de nos grand-mères : pois cassés, velouté de champignons, légumes, …

L’offre et la demande aux marchés a évolué. Au fur et à mesure, la ferme a investi. dans du matériel : une cuisine, un laboratoire, 2 fumoirs, un point de vente…. Et ce n’est pas terminé.

L’équipe de la cuisine est constituée d’un maître boucher-traiteur Patess passionné par son métier. Il est soutenu dans sa cuisine par son aide cuisinière dans la réalisation journalière ou hebdomadaire des plats cuisinés, des soupes, des tartes, des tourtes, des quiches.

La salaison n’a pas de secret pour lui. Lard fumé , jambon fumé, …. Tout est fait avec amour en passant par les bredele de Noël. Pendant les fêtes, ils confectionnent du foie gras, des croustades d’escargots, … et plein d’autres mets succulents et festifs.

 

Natacha effectue les ventes aux marchés de Saverne le mardi après-midi, le jeudi matin et le samedi matin.

Les ventes au Marché Couvert de Strasbourg Neudorf ou de la Halle du marché de Strasbourg Neudorf sont réalisées par 2 équipes différentes motivées. Le marché est ouvert le mardi matin et le samedi matin.

Au point de vente de la ferme, la vendeuse se fera un plaisir de vous servir. Les horaires y varient en fonction des saisons : été ou hiver.

En 2 décennies, l’exploitation agricole s’est transformée. A la reprise de l’exploitation agricole, j’étais seule mais depuis quelques années, mon mari Cédric m’y a rejoint épaulé par un ouvrier agricole.

L’avenir de la ferme semble être pérennisé par la venue de nos deux enfants.

Comment produisons-nous ? 

 

Les cultures

Dans le respect de l’environnement.

C’est-à-dire au plus près de la plante avec des outils tels que des capteurs de nuisibles, des auxiliaires de culture (hôtels à insectes, bandes fleuries, haies, supports de rapaces, effaroucheurs).

Nous favorisons la culture raisonnée et minimisons les interventions.

Les apports organiques sont privilégiés.

Un organisme indépendant GLOBALG.A.P. nous certifie notre production annuellement.

La transformation des aliments (cuisine)

Depuis 2017, nous sommes suivis et conseillés par eurofins, organisme spécialisé dans la vérification de la qualité et la sécurité des aliments.

lectus ut nec dolor. Donec elit. Praesent